La fabrication d’un kilogramme de fromage génère neuf kilogrammes de lactosérum ou petit-lait. Ce sous-produit est donc obtenu en grande quantité dans les pays producteurs de fromage. Avec plus de 48 millions de tonnes par an, les États-Unis se placent en tête dans ce domaine, suivis du Brésil, de la Turquie et de la Russie qui produisent de cinq à sept millions de tonnes. Compte tenu du fait que ces quantités ont continué de croître au cours des dernières années et que l’élimination du lactosérum est aussi coûteuse que la transformation en poudre, la valorisation de ce sous-produit représente un véritable défi à relever par les laiteries. Hydrosol ouvre maintenant des  perspectives intéressantes aux fabricants de fromage : les systèmes stabilisants et texturants de sa gamme Stabisol JOC permettent de transformer les lactosérums, qu’ils soient doux ou acides, de manière lucrative, en créant de nouveaux produits.

Contactez Ingrédience pour vous présenter des prototypes adaptés à vos besoins.